Pratique de zazen


Zazen est une méditation assise qui remonte à l’époque du Bouddha Shakyamuni, il y a deux mille six cents ans. Il pratiqua cette posture sous l’arbre de la Bodhi jusqu’au moment où il réalisa l’éveil.
Cette pratique a été transmise, à travers les siècles, de maître à disciple, de Bodhidharma à Taisen Deshimaru qui fit connaître la pratique du zen en Europe et fonda, en 1979, le premier grand temple Zen Sôtô en France, La Gendronnière.

Zazen consiste à s’asseoir sur un coussin face au mur, le dos droit, les jambes croisées, les genoux posés fermement sur le sol, le regard tourné vers l’intérieur. On se concentre sur la posture du corps et sur la respiration. On laisse passer les pensées, les sensations, sans s’y attacher ni les rejeter. Cela permet d’être présent à ce qui se passe dans l’instant même, de trouver la paix intérieure et l’unité avec tout ce qui nous entoure.

 

« Ai-je besoin de parler du Bouddha qui était en possession de la connaissance innée ? On ressent encore l’influence des six années qu’il vécut, assis en lotus dans une immobilité totale. Et Bodhidharma, la transmission du sceau jusqu’à nos jours a conservé le souvenir de ses neuf années de méditation devant un mur. Puisqu’il en était ainsi avec les saints d’autrefois, comment les hommes d’aujourd’hui peuvent-ils se dispenser de négocier la Voie ?

Vous devez en conséquence abandonner une pratique fondée sur la compréhension intellectuelle, courant après les mots et vous en tenant à la lettre. Vous devez apprendre le demi-tour qui dirige votre lumière vers l’intérieur, pour illuminer votre vraie nature.

Le corps et l’esprit d’eux-mêmes s’effaceront et votre visage originel apparaîtra. Si vous voulez atteindre l’éveil, vous devez pratiquer l’éveil sans tarder. »

Fukanzazengi de Maître Dogen- Pour la diffusion universelle des principes du zazen